Skinny Norris - 1ère Partie (Tome 1)

  Skinny Norris est l'ennemi juré de Jupiter/Hannibal, Peter et Bob. Chacune de ses interventions n'a pour but que se moquer d'eux et de parasiter l'enquête en cours. La première allusion à ce personnage se trouve dans le Chapitre 3 de The Secret of Terror Castle/Au Rendez-vous des revenants. et c'est l'occasion pour le lecteur d'en apprendre beaucoup sur ce personnage malveillant:

  "[...] First I ought to tell you that Skinny Norris kept hanging over my shoulder all morning, trying to snoop into what I was doing."
  "I hope you didn't let that goop know anything!" Pete exclaimed. "He's always trying to poke his nose into everything we're doing."
  "I certainly didn't tell him anything. But he was awfully insistant. When I arrived at the library, he stopped me to talk about Jupe's winning the car for thirty days. He asked me how I thought he was going to use it."
  "Skinny is just annoyed because he wants to be the only one in school who has his own car," Jupiter said. "If his father wasn't a legal resident of a state where they give out driver's licences practically to infants, Skinny wouldn't be able to drive any more than we can. Well, he can't lord it over us now."
  "Anyway, while I was working at the library," Bob went on, frowning, "he kept watching me draw out old magazines and newspapers I needed to get the information for you, Jupe. I didn't let him get a look at what I was reading but - "
  "Yes?" the First Investigator asked.
  "You know our business card, on which you wrote 'Terror Castle' when you asked me to find out anything I could about the place. [...] I guess I must have left it on the table. I can't be sure Skinny Norris took it, but when he went away he was looking awfully pleased with himself."

  "[...] D'abord, il faut que je vous prévienne: Skinny Norris m'a espionné toute la matinée.
  -J'espère que tu ne lui as rien dit! fit Peter. Skinny se mêle toujours de ce qui ne le regarde pas.
  -Bien sûr que je ne lui ai rien dit. Mais il était sans cesse fourré à côté de moi. Il a commencé par me demander ce qu'Hannibal comptait faire de la voiture qu'il avait gagnée.
  "Skinny, expliqua Hannibal, veut être le seul du lycée à rouler en voiture. Mais si son père n'était originaire d'un état où l'on délivre les permis de conduire plutôt qu'en Californie, il en serait au même point que nous."
  -Pendant que je cherchais dans les journaux et les revues, poursuivit Bob, Skinny n'a pas cessé de me surveiller. Je ne l'ai pas laissé voir ce que je lisais, mais...
  -Mais?
  -Tu sais, cette carte, sur laquelle tu as écrit "Le château des Epouvantes"?
  -Je suppose que tu l'as laissée sur la table quand tu es allé fouiller dans le fichier et que tu ne l'as pas retrouvée à ton retour? [...]
  -C'est exactement ce qui s'est passé. Et quand Skinny Norris est sorti de la bibliothèque, il avait l'air très fier de lui. Remarque, je ne l'ai pas vu la prendre, mais..."

  La traduction française omet la dernière phrase du texte original que je pourrais traduire par "Eh bien, il ne peut désormais plus nous prendre de haut avec ça."

  Au Chapitre 7, Skinny apparait directement. Si Harry Kane, l'illustrateur original américain, n'a pas illustré la scène, Jacques Poirier représente ce personnage comme l'une des silhouettes après lesquelles Jupiter/Hannibal et Peter courent après. Par contre, l'illustrateur T. Yamamoto dessine de bien belle façon la gamelle de Skinny ci-dessous:

  "At that moment, some very human shrieks made them whirl round so they could stare down at the front entrance of Terror Castle. While they watched, two figures came running through the door, yelling with terror, and raced madly down the road out of the canyon. One suddenly stumbled and went sprawling. Something shiny flew from his hand and fell beside the road. Ignoring it, he leaped up and raced after his companion.
   "Well, those certainly weren't ghosts," Pete said, as his initial surprise diminished. "But they acted as if they had just met a couple."
  "Quickly!" Jupiter was starting down the slope with surprising speed. "We must try to identify them."
  Pete raced after him. Already the two runners were out of sight. Jupiter came to the spot where the one had fallen and picked up an expensive torch with a nameplate on it. Engraved on the nameplate were the letters E.S.N.
  "E.S.N.," Jupiter said read. "Who does that make you think of?"
  "E. Skinner Norris!" Pete exploded. "Skinny Norris! But it couldn't be! How could he be here?"
  "Remember what Bob told us about Skinny hanging round him in the library, and about losing one of our professional cards? And what Worthington said about being followed last night? It would be just like Skinny to try to find what we were up to, and then either beat us to whatever we were after or mess up the case for us."
  "Yes," Pete agreed thoughtfully. "Skinny would do anything to get ahead of you for once. But if he and one of his pals went into Terror Castle, they certainly came out in a hurry!" 

T. Yamamoto, 1968.

   "A ce moment, des cris qui n'avaient rien de fantomatique retentirent du côté de l'entrée principale du château, et deux silhouettes, hurlant et gesticulant, sortirent par la grande porte. L'un des deux inconnus trébucha et s'étala par terre. Un objet brillant s'échappa de sa main. Sans y prendre garde, le fuyard se releva et partit, tout courant, après son compagnon. 
"Ces deux-là, dit Peter, lorsque son premier étonnement se fut dissipé, ce n'étaient sûrement pas des fantômes. Mais ils venaient d'en rencontrer un ou deux, c'est certain.
  -Vite, commanda Hannibal. Il faut les identifier."
Jacques Poirier, 1966.


  Et il partit à la poursuite des inconnus qui dévalaient la pente, pour sortir du cañon. Déjà, ils étaient hors de vue.
  Hannibal atteignit l'endroit où l'un d'entre eux était tombé, se pencha et ramassa une torche électrique modèle de luxe, munie d'une plaque sur laquelle étaient gravées les initiales E.S.N.
  "E.S.N.? Cela te dit quelque chose?
  -Bien sûr! s'écria Peter. Ernest Skinny Norris. Mais c'est impossible! Pourquoi viendrait-il rôder dans les parages?"
  -Tu te rappelles que Bob a perdu une de nos cartes de visite et que Skinny n'a cessé de tourné autour de lui à la bibliothèque? Pense ensuite à ce que nous a dit Warrington: nous aurions été suivis hier soir! Je reconnais là mon Skinny. Il veut découvrir ce que nous faisons et puis le faire à notre place, ou, en tout cas, nous empêcher de réussir.
  -Exact, reconnut Peter. Skinny est capable de n'importe quoi pour te damer le pion, ne serait-ce qu'une fois. Mais s'il est allé voir ce qui se passait au château des Épouvantes avec un de ses copains, tu avoueras qu'il est ressorti en vitesse."

NOTE: Ce "Ernest" du texte français vient de nulle part, il ne se cale sur aucune occurrence originale.

  Peu après cette poursuite, un bout de rocher dévalant dangereusement la pente vers nos deux amis, et bien évidemment, qui est le premier suspect qui vient à l'esprit?

  "Look!" Jupiter grabbed his arm. "There's somebody up on that slope, hiding behind bushes. I'll bet Skinny Norris climbed up there and rolled that stone down on us!"
  "If he did," Pete said wrathfully, "we'll teach him better manners. Come on, Jupe, let's get him!"

  "Regarde, dit Hannibal. En haut de la pente, derrière ces buissons, quelqu'un se cache. Je te parie que c'est Skinny qui a grimpé là-haut et qui a fait rouler ce rocher pour nous écraser.
  -Alors, nous allons lui donner une bonne leçon! menaça Peter. Viens, Babal! Et gare à tous les Skinny du monde!"

  Pour en avoir le cœur net, ils grimpent la pente, mais malheureusement, un éboulement les emprisonne dans une crevasse. Même dans cette fâcheuse situation, Skinny reste un sujet de conversation au Chapitre 8:

  "[...] Thanks to Skinny Norris, we at least have a torch."
  "It's thanks to Skinny Norris we're here!" Pete exclaimed wrathfully. "Wait till I get my hands on him. I'll wring his skinny neck!"
  "Unfortunately we can't prove it was he who rolled the rocks down upon us," Jupiter said."

  "[...] Grâce à Skinny Norris, nous disposons même d'un luminaire.
  -C'est grâce à Skinny Norris que nous disposons de toutes les avalanches d'Amérique! répliqua Peter. Si seulement je mets la main sur ce gars-là, tu verras ce qu'il prendra.
  -Malheureusement, objecta Hannibal, nous ne pourrons jamais prouver que c'est lui qui a déclenché l'avalanche."

  Une fois sortis de leur piège, Worthington/Warrington donne des précisions qui confirme bien la présence de leur ennemi sur les lieux:

  "Tell me, did two boys leave Black Canyon about forty minutes ago?"
  "Somewhat longer ago than that," Worthington said, as they climbed into the car. "Two lads came running this way, saw me, and ducked to one side. They entered some bushes down the road. Apparently they had concealed a car there, for a moment later a blue sports car roared off."
  Pete and Jupiter looked at each other and nodded. Skinny Norris's car was a blue sports car."

  "[...] Dites-moi, n'auriez-vous pas vu passer deux garçons, il y a quarante minutes environ?
  -Il y a nettement plus de quarante minutes, monsieur Hannibal, rectifia le chauffeur [...]. Deux jeunes garçons [...] se sont montrés, m'ont vu, et se sont empressés de déguerpir. Apparemment, ils avaient dissimulé leur voiture dans les buissons [...] de ce côté, car, quelques instants plus tard, un véhicule de couleur bleue et de modèle sport en est sorti."
  Peter et Hannibal échangèrent un clin d'oeil: Skinny Norris possédait une voiture bleue, modèle sport."

  Cependant, il semble peu probable que Skinny et son ami soit à l'origine de l'éboulement, il semble donc disculpé:

  "If Skinny Norris and his pal had driven away before the landslide, then who had pushed down the rocks that had imprisoned them in the crevice?
  Pete glanced at his companion. Jupiter was pinching his lip, deep in thought.
  "We seem to have solved the mystery of the other tyre tracks," Jupiter remarked. "Obviously Skinny Norris made them. But then whom did we see in the canyon after Skinny and his friend ran away?"

  "[...] Si Skinny Norris était parti avant l'avalanche, qui avait poussé les blocs de pierre?
  "Le mystère des traces de pneus semble résolu, dit Hannibal en se pinçant la lèvre. Le responsable est Skinny Norris. Mais qui avons-nous entr'aperçu dans le cañon, après le départ de Skinny?" 

  C'est au Chapitre 10 que Jacques Poirier représente Skinny de façon plus précise et le texte en dit encore plus sur lui. J'intègre deux versions du personnage, portugaise et malaise, que j'ai réussi à dénicher. Dans la scène qui suit Titus, l'oncle de Jupiter/Hannibal, rapporte un orgue et le trio vient de tenir une discussion technique sur les sons que l'instrument produit (vous remarquerez que les premières lignes sont adaptées dans le texte français) et c'est à ce moment que Skinny, accompagné de ses compères, entre en scène:

  "They were all so interested in the pipe organ that no one noticed the blue sports car which came whizzing in the gate and skidded to a stop behind them. The driver - a tall, thin young with a long nose - gave the horn a loud blare. All three boys jumped slightly as they turned. This was greeted by loud laughter from the driver and the two companions beside him.
  "Skinny Norris!" Pete exclaimed, as he watched the tall youth slide out of the car.
  "What does he want here?" Bob demanded.
  The Norris family spent only part of each year in Rocky Beach, but as far as Pete and Bob and Jupiter were concerned, that part was still too much. Being very much impressed by his own intelligence and having the advantage of driving his own car, E. Skinner Norris tried hard to make himself the leader of those of his age. Most of the boys and girls in town ignored him. But he managed to collect a few cronies, who were attracted by his liberal spending and the parties he gave. These followers were enough to bolster his sense of self-importance.
Illustration portugaise.
  Now, carrying a shoe-box with a lid, he approached The Three Investigators while his friends watched, snickering. Just before he reached them, he whipped from his hip pocket a large magnifying glass and pretended to study the junk yard trough it. [...]
  "Ah, yes," he said, in a very poor imitation of an English accent. "The right spot, I believe. Characterised by a low grade of junk found only in Jone's junk yard."
  This humorous effort was greeted by laughter from the car. Pete clenched his fits.
  "What do you want, Skinny?" he demanded.
  E. Skinner Norris acted as if he had not heard. He turned the magnifying glass so as to seem to study Jupiter through it, then put it back in his pocket.
  "Indeed, you can be none other than Jupiter MacSherlock, the world-famous detective," he said, continuing his effort to sound English. "This is a fortunate moment for me. I have brought you a case that has baffled all of Scotland Yard. A despicable slaying of an innocent victim, which I am sure you will be able to solve."
  [...] [Skinny] handed the shoe-box to Jupiter [...]. Jupiter opened the box and looked at the contents, while Skinny Norris waited with a broad smile.
  Inside the box was a large white rat from which life had long since departed.
  "Do you think you can solve this horrid crime, MacSherlock?" E. Skinner Norris asked. "I am offering a sizeable reward for the capture of the culprit. Fifty trading stamps."
  His companions in the car seemed to find this hilarious. Jupiter, however, did not change expression. He merely nodded in a slow and dignified manner.
  "I can understand your desire to see justice done, Skinny," he said, "for I see that the victim was one of your best friends."
  At this the laughter in the car stopped, and a flush began to spread over the thin boy's cheeks.
  "My preliminary examination," Jupiter went on, "suggets that he died of indigestion brought on by trying to swallow the bragging of someone whose identity, at the moment, must remain concealed behind the initials E.S.N."
  "You think you're smart, don't you?" Skinny Norris demanded angrily. It was his misfortune that his glibness usually deserted him just when he needed it most.
  "Which reminds me that I have something for you," Jupiter said, putting the box on a pile of scrap. It was only a step or two to the office of the salvage yard. Jupe swiftly covered the distance and returned with the torch he and Pete had picked up in Black Canyon.
  "This has the initials E.S.N. on it," he said. "Possibly they stand for E. Skinner Norris?"
  "Or they couls stand for Exceptionally Scared and Nervous," Pete suggested, grinning. "Been practising your running lately, Skinny?"
  "Give me that!" Skinny Norris snapped, and grabbed it from Jupiter. He turned and got back into his car.
  "Investigators!" he jeered at the three boys. "What a laugh. Every kid in town will be in stitches at the idea."
  The car wheels spun as he backed away and raced out of the gate. Jupiter, Peter and Bob watch him go."
  "I knew he picked up that card in the library," Bob said." He knows all about us forming The Three Investigators."
  "We want everybody to know," Jupiter said. "This just makes it important that we do not fail on our first case."

Jacques Poirier, 1966.
  
  "La vibration qui retentit à ce moment à cinquante centimètres derrière les garçons n'étaient ni-infra-sonique ni ultra-sonique. Elle était même tellement audible qu'elle les fit sursauter. Elle avait été produite
par le conducteur d'une voiture de sport de couleur bleue. Il venait d'actionner sa trompe, et il éclata d'un rire sarcastique, aussitôt imité par les deux garçons qui l'accompagnaient.
  "C'est Skinny! s'écria Peter.
  -Je me demande bien ce qu'il vient faire ici!" ajouta Bob.
  Skinny Norris était un adolescent maigre et long, avec un nez également maigre et long. Les Norris ne passaient qu'une partie de l'année à Rocky, mais c'était déjà trop au goût de Peter, de Bob et d'Hannibal, car Skinny les agaçait prodigieusement. Seul garçon du lycée à posséder une voiture, il se donnait des airs de supériorité et essayait de grouper autour de soi toute la jeunesse de la ville. Du reste, il n'y parvenait pas: la plupart des garçons et des filles affectaient de l'ignorer. Cependant, la libéralité avec laquelle il dépensait l'argent que ses parents lui donnaient lui avait permis de s'entourer d'une petite cour qui suffisait à le faire passer - à ses propres yeux - pour un personnage d'importance. 
  "Tenant en main une boîte à chaussures, il descendit de l'auto. Ensuite, il tira de sa poche une grande loupe, s'en servit comme d'un lorgnon et fit mine d'inspecter le bric-à-brac [...].
  "Très, très bien, dit Skinny d'un ton prétentieux. Je crois que nous y sommes. A en juger par l'état de décrépitude de tous les détritus qui nous entourent, nous ne pouvons guère nous trouver que chez notre ami Jones.
  -Ha, ha, ha! firent les deux camarades de Norris, prudemment restés dans la voiture.
  -Qu'est-ce que tu veux, Skinny?" demanda Peter en serrant les poings.
  Skinny ne parut pas avoir attendu. Il dévisagea Hannibal à travers sa loupe, puis il la remit dans sa poche.
Illustration malaise.
  "Plus de doute! s'écria-t-il. J'ai bien le déshonneur de parler à Hannibal Mac Sherlock, l'illustre détective inconnu dans le monde entier. Je lui apporte une énigme à résoudre, qui a tenu en échec les plus fins limiers de Scotland Yard. Je suis persuadé qu'il trouvera sans difficulté le mystérieux auteur de ce crapuleux assassinat."
  Tout en parlant, Skinny tendait à Hannibal la boîte à chaussures qu'il avait apportée. [...] Hannibal l'ouvrit. Skinny le regardait faire avec un sourire narquois.
  La boîte contenait un rat crevé.
  Crevé depuis longtemps.
  "Mac Sherlock résoudra-t-il cet horrible mystère? demanda Skinny. J'offre cinquante timbres de collection pour la capture du coupable!"
  Ses amis se tenaient les côtes. Hannibal ne perdit pas son sang-froid.
  "Skinny, dit-il, je ne m'étonne nullement que tu cherches à venger la mémoire de ce cher disparu. Tout en lui m'indique qu'il était de tes amis les plus intimes..."
  Les occupants de la voiture de sport cessèrent de rire et une rougeur subite se répandit sur les joues du jeune Norris.
  "A première vue, poursuivit Hannibal, je dirais qu'il a explosé à force de se donner de grands airs, ce qui risque d'arriver à d'autres qu'à lui.
  -Tu te crois fin? demanda Skinny sans trouver de repartie plus blessante.
  -Cela me fait penser à une chose, dit Hannibal toujours aussi calme. Je dois te rendre un objet qui t'appartient."
  Il fit un saut jusqu'à la maison des Jones et rapporta la torche électrique qu'il avait ramassée trois jours plus tôt.
  "Je lis dessus les initiales E.S.N., dit-il. Elles signifient peut-être Ernest Skinny Norris?
  -Ou bien "Effrayé Sans Nécessité"? Ou peut-être "Extrêmement Sensible de Nature"? demanda Peter, ironique. Il paraît que tu t'entraînes pour le cent mètres, Skinny."
  Norris arracha la torche des mains d'Hannibal et remonta dans sa voiture.
  "Les Trois Jeunes détectives! ricana-t-il en embrayant. Toute la ville en rit déjà!"
  L'auto bleue fit marche arrière et sortit du Paradis."
 "Je pensais bien que Skinny m'avait chipé la carte! s'écria Bob. Il sait que nous avons créé notre agence.
  -Tant mieux, répondit Hannibal. nous voulons que tout le monde le sache; seulement il faut que nous réussissions notre première enquête."

   En passant, la dernière réplique manifeste le désir de publicité de Jupiter/Hannibal.

  NOTES: Belinni/Volkoff, substitue l'accent anglais que Skinny adopte à l'origine avec "un ton prétentieux" et explicite la moquerie (dans "J'ai bien le déshonneur", et l"'illustre détective inconnu dans le monde entier", "déshonneur" et "inconnu" n'ont pas d'équivalent dans le texte américain).
  Cette scène et sa traduction incite à quelque questionnement: Skinny est-il vraiment un camarade de lycée? Sa famille ne passent "qu'une partie de l'année à Rocky". On remarque aussi l'ajout "l'argent que ses parents lui donnaient" qui peut être certes supposé vu son âge, mais qui n'est pas dit si explicitement dans le texte original. Celui-ci mentionne également "les fêtes qu'il organisaient" que la traduction ignore.

  D'autre part, cette présentation approfondie donne des éléments cohérents dans l'intrigue des volets suivants. Sa "petite cour" pourrait être le grain de sable qui lui permet de saboter les résultats du Ghost-to-Ghost Hookup/Relais Fantôme, l'une des inventions de Jupiter/Hannibal. Cette scène montre à quel point Skinny aime faire l'intéressant devant ses amis.
  On remarque également que la réplique ironique de Pete sur les initiales de leur ennemi (la version française donne deux significations), donne le ton sur la la facette sarcastique de la personnalité du détective adjoint.

  Vous vous souvenez certainement du mystérieux avertissement téléphonique au Chapitre 6 (voir Qui est à l'appareil?), lors d'une des réunions des détectives au Chapitre 11, la responsabilité de Skinny Norris est une fois de plus envisagée puis écartée:

  "[...] Now let us proceed with our conference. The first subject to discuss is the mysterious telephone call we received immediately after our first visit to Terror Castle. [...] Very likely Skinny Norris followed us."
  "He could have easily enough," Bob said. "He knew we were interested in the place."
  "Skinny couldn't have telephoned us and made his voice sound like that," Pete objected. "So low and dead sounding. His voice is more like a pony whinning."
  "I agree," Jupiter said. "But it's the only possibility I have been able to hit upon."
  [...] "Well, okay," Bob agreed. "What's next? The mysterious person who rolled the rocks down at you?"
  [...] "For the time being, I am ignoring him," Jupiter said. "We are now certain he was not Skinny Norris."

  "[...] Messieurs, au travail. Premier point à élucider: l'origine du coup de téléphone que nous avons reçu après notre première visite au château des Épouvantes. [...] Nous avons été suivis: tout paraît indiquer que c'est par Skinny Norris, qui faisait le malin.
  -Exact, dit Bob. Skinny savait que nous nous intéressions au château.
  -Skinny n'aurait pu transformer sa voix de cette façon, objecta Peter. Il parle comme un poney qui hennit. La voix du téléphone était sourde, morte... Brr!
  -Juste, reconnut Hannibal. [...]
  -Restons-en là, proposa Bob. Deuxième point: qui vous a fait rouler des pierre sur la caboche?
  [...] -Pour l'instant, négligeons-le, dit Hannibal. Nous savons que ce n'est pas Skinny, puisque Skinny était déjà reparti au moment où l'avalanche a commencé." 
  
  Il en est de même quant à la bohémienne qui s'est entretenue avec tante Mathilda, pourrait-elle être en connivence avec Skinny? Mais Jupiter/Hannibal en doute fortement au Chapitre 11:

  "It might have been someone Skinny Norris hired," Jupiter suggested [...]. "Except that Skinny doesn't have that much imagination. Bringing me a dead rat is about his limit."

  "Peut-être Skinny a-t-il payé la bohémienne pour jouer cette comédie? supposa Hannibal [...]. Non, il n'aurait jamais eu assez d'imagination. Il s'est déjà surpassé avec son rat crevé."

  L'une des dernières allusions à ce personnage bien encombrant se trouve quelques lignes plus bas et elle sert d'argument massue au détective en chef qui vient de perdre un vote à deux contre un pour décider s'ils doivent abandonner leur enquête sur le château:

  Jupiter looked at them. "Do you want Skinny Norris to have the last laugh on us?" he asked. "As of now, he's undoubtedly convinced we've failed as investigators. He's getting ready to tell the world so. Therefore, this is when we must act swiftly."

  "Vous tenez donc à ce que Skinny Norris puisse se moquer de nous à bon droit, demanda Hannibal en regardant ses coéquipiers. Déjà il se prépare à annoncer que notre agence de renseignement est un four. Nous devons le battre de vitesse." 
 
  Skinny n'apparaîtra plus et ne sera plus mentionné jusqu'à la fin de ce premier tome... mais les Trois Jeunes détectives ne sront pas à l'abri de ses contrariantes interventions lors de prochaines enquêtes.

SOURCES DES ILLUSTRATIONS:

Illustrations françaises: Scribd (Utilisateur: Claudefermas).
Illustration japonaise: Series Book Art - The Thrre Investigators by Ian Regan.
Illustration malaise: duneoworld.
Illustration portugaise: ?

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

BIENVENUE !/WELCOME !

Les Trois Jeunes Détectives - Série française (Hachette, Idéal-Bibliothèque/Bibliothèque Verte 1966-1993)

The Three Investigators 1.The Secret of Terror Castle (1964)/Les Trois Jeunes Détectives 1.Au Rendez-vous des revenants (1966)