Terror Castle Scène 2 - Accueil au coupe-choux & Erreurs de Jacques Poirier (Chapitres 7, 8 et 9)

  Avant de rencontrer Jonathan Rex pour la première fois, Jupiter/Hannibal et Peter, lors de la seconde visite au Château, se lancent à la poursuite de deux silhouettes et sont dans la foulée piégés par un éboulement. Tout cela se déroule dans la même soirée et pourtant, en observant les illustrations de Jaques Poirier (version de 1966), on constate ce qu'on appelle dans le jargon cinématographique, un faux raccord. Hannibal est en effet habillé de façons différentes d'une scène à l'autre.
  Ainsi quand Hannibal et Pete se mettent à la poursuite de Skinny Norris et de son ami, le détective en chef porte une veste (il est même possible qu'il ait dessiné Bob à sa place):

Jacques Poirier, 1966.

  Puis, lorsqu'ils sont piégés par l'éboulement, Hannibal porte dans un premier temps, ce qui ressemble à un polo...:

  "Jupe," Pete said, coughing, "We can't get out. We're trapped! We'll suffocate."
  "Breathe through your handkerchief until the dust settles," Jupiter advised him. He felt round until he found his partner in the darkness, and put a hand on his shoulder."

  "Babal, fit Peter entre deux quintes de toux. On est cuit. Impossible de sortir. Nous allons suffoquer.
  -Commence par respirer à travers ton mouchoir en attendant que la poussière descende, conseilla Hannibal en tâtonnant dans le noir pour poser sa main sur l'épaule de son camarade."

Jacques Poirier, 1966.

  ...avant d'arborer, au moment de tailler le morceau de bois, les mêmes habits que l'illustrateur lui a attribué dès le départ du roman, à savoir une chemise accompagné d'une cravate, sous un pull...:

Jacques Poirier, 1966.

  Après s'être délivrés avec beaucoup de débrouille, les deux détectives annule leur visite au château pour cause de manque de temps. Par contre il peuvent encore aller poser quelques question à l'impresario de Stephen Terrilll, Jonathan Rex. Ils sont accueillis de façon très particulière (remarquez que Jacques Poirier affuble de nouveau Hannibal d'un polo):

Harry Kane, 1964.

  "As the boys stopped and stared at the cages of brillantly coloured birds, they heard footsteps behind them.
  "They turned and gazed with startled eyes at the man who was coming up the trail behind them. He was tall and completely bald, his eyes hidden behind huge black glasses. A livid scar ran across his throat from below one ear almost to his breastbone.
  He spoke, and his voice was a sinister whisper.
  "Stand right where you are! Don't move a step, do you hear?"
  As they stood frozen, he came towards them, swinging in his left hand a great machete, its razor edge gleaming in the sunshine."
"The tall bald man with the scarred throat approached them rapidly."
  
Jacques Poirier, 1966.

  "Stand absolutlely still, boys!" he whispered. "Don't move if you value your lives!"
  To Pete, the warning seemed unnecessary. He couldn't move. The machete flashed through the air between him and Jupiter. It struck the ground somewhere near their feet, and the man gave an exclamation of disappointment.
  "Missed!" he said."

T. Yamamoto, 1968.

  "Les garçons s'arrêtèrent pour regarder les cages. Des pas retentirent derrière eux. Ils se retournèrent et ne considérèrent pas sans inquiétude l'homme qui venait dans leur direction.
  "Il était de grande taille, il avait la tête rasée; ses yeux étaient dissimulés par de grosses lunettes noires; une cicatrice lui zébrait la gorge, de l'oreille jusqu'à la naissance du sternum.
  Il prononça d'une voix qui n'émettait qu'un sinistre chuchotement:
  "Restez où vous êtes. Ne bougez pas d'un pouce, vous m'entendez?"
  Les garçons demeurèrent figés sur place, et l'homme marcha vers eux, brandissant un énorme coupe-choux dont la lame affûtée comme un rasoir, étincelait au soleil."

Jacques Poirier, 1979.

  "Immobiles, immobiles, chuchotait l'homme tout en marchant. Si vous tenez à votre vie, restez immobiles." Il était du reste inutile de recommander l'immobilité à Peter; il n'aurait pu bouger même s'il l'avait voulu.
Brusquement, le coupe-choux s'abattit entre lui et Hannibal, frappant le sol à leurs pieds.
  "Manqué!" s'écria l'homme à la cicatrice, visiblement déçu."

  Sur les illustrations ci-dessus, on identifie, conformément au texte, Peter et Jupiter/Hannibal. Or, le même Jacques Poirier, dans le chapitre 9, avec les même personnages, se trompe encore en substituant Hannibal par Bob, tel que l'illustrateur se l'est figuré avec lunettes et costume cravate:

Jacques Poirier, 1966.

  "Behind the dark glasses the man's piercing gaze seemed to study them intently."

  "Derrière ses verres fumés, le regard de M. Rex parut devenir plus attentif, plus perçant."

  Cette petite erreur sera rectifiée par Poirier lui-même dans l'édition Bibliothèque Verte de 1979:

Jacques Poirier, 1979.

  En bonus, une illustration de Jozef Cesnak figurant dans une édition slovaque. Bob y figure.

Josef Cesnak.

Sources des illustrations:

Illustration américaine: T3I Reader's Site (The Stories).
Illustrations françaises: Scribd (Utilisateur: Claudefermas) (éd. 1966)/Exemplaire personnel (éd. 1979).
Illustration japonaise: Series Book Art - The Thrre Investigators by Ian Regan.

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

BIENVENUE !/WELCOME !

Les Trois Jeunes Détectives - Série française (Hachette, Idéal-Bibliothèque/Bibliothèque Verte 1966-1993)

The Three Investigators 2.The Mystery of the Stuttering Parrot (1964)/Les Trois Jeunes Détectives 2.Le Perroquet qui bégayait (1967)