Robert Arthur (1909-1969)

Wonder Stories, 1931.
  Avant toute chose, il me parait essentiel de parler du créateur des Three Investigators/Trois jeunes détectives. Il ne s'agit pas d'Alfred Hitchcock comme beaucoup l'ont cru dans leur naïveté enfantine alors qu'il découvraient et dévoraient la série. Même les préfaces ne sont pas de la plume du célèbre réalisateur. Ceci dit, il aurait donné son accord pour que son nom soit utilisé. Ceux qui connaissent les romans édités dans la "Bibliothèque Verte" savent qu'il y apparaît sur les couvertures, souvent en ombre et bien caché, de profil (ce qui constituait un petit jeu à chaque fois que l'on en découvrait une: "Où est Alfred?"), mais aussi dans l'histoire, parfois au début ou au cours d'un volume mais le plus généralement généralement à la fin, quand tout est résolu.

  Le véritable créateur se nommait Robert Arthur (1909-1969). Je n'ai pas pour ambition de rédiger une biographie exhaustive, mais quelques repères pertinents afin que vous puissiez son parcours professionnel, Arthur a commencé l'écriture dans les années trente et s'est vu publié dans plus d'une quinzaine de pulps comme Wonder Stories, Detective Tales ou encore Black Mask. Il est à l'origine de Pocket Detective Magazine, l'un des premiers recueils uniquement composé de nouvelles au format poche.

  En 1938, alors qu'il s'est inscrit à un cours d'écriture de scénarios radiophoniques, il fait la rencontre de David Kogan. En 1952, ils obtiendront avec The Mysterious Traveler (1944-1953) le prestigieux Edgar Allan Poe dans la catégorie Meilleure Émission Radiophonique. Il ont également créé pour la télévision une série intitulée Dark Destiny. C'est le Maccarthisme qui a mis fin à leur collaboration radiophonique: à l'époque les réseaux étaient fortement soupçonnés d'être communistes.

  Tout en continuant d'écrire pour les pulps, Arthur a collaboré à de très populaires séries télévisées comme La Quatrième Dimension et Alfred Hitchcock Présente. C'est grâce à ce lien avec le réalisateur que la maison d'édition Random House a fait appel à lui pour concocter de nombreuses anthologies policières dont les traductions françaises ont été pour moi, je l'apprend en rédigeant cet article, la suite logique après la série des Trois Jeunes Détectives. Si ma pré-adolescence a été marqué par Hannibal, Peter et Bob, les années qui ont suivi l'ont été par ces centaines de nouvelles policières regroupées dans ces dizaines d'anthologie aux couvertures qui m'ont valu des remarques étonnées ("Tu lis ça à ton âge?"). Bien naturellement, les propres nouvelles d'Arthur figurent dans ces anthologies. Ce qui signifient que j'ai du en lire beaucoup sans savoir qu'il était aussi le créateur des Trois jeunes Détectives.


















 

  La littérature jeunesse fut aussi l'une de ses préoccupations et il n'est donc pas étonnant qu'il ait aussi établi des anthologies plus abordables (toujours associées à notre ami Alfred), tant fantastiques que policières, pour un lectorat pas encore prêt pour les lectures criminelles plus sombres. Random House lui a laissé utiliser son propre nom pour un recueil intitulé Davy Jones' Haunted Locker et en a même publié deux autres exclusivement composés de ses nouvelles personnelles: Ghosts and more Ghosts (1963) et Mystery and more Mystery (1966). 




















  Voilà, cette présentation de Robert Arthur vous révèle à quel point il était ce qu'on appelle un homme de l'ombre ou un obscur, caché derrière cette sommité qu'est Hitchcock. Avant de mourir en mai 1969, il a toutefois semé quelques dernières graines qui lui auront donné une reconnaissance posthume (enfin pour ceux qui ont compris qu'il jouait un peu trop les modestes!). Deux ans avant le recueil Mystery and more Mystery, lui est venue l'idée de créer un jeune trio d'adolescents détectives. Il aura eu le temps d'être l'auteur des neuf premières et de la onzième enquêtes de Jupiter Jones, Peter Crenshaw et Bob Andrews (Dennis Lynds/William Arden, se chargea de l'écriture du dixième).

1950

  Pour conclure, il est amusant de savoir que bien des biographes ont fait fausse route en confondant notre Robert Arthur avec Robert Arthur Feder, une figure du cinéma né la même année. Des erreurs bibliographiques ayant attribué cinq nouvelles d'Arthur à Ray Bradbury en ont induit d'autres à penser que ce dernier utilisait "Robert Arthur" comme pseudonyme...
 
SOURCES PRINCIPALES:
Three Investigators' Headquarters: "Startling Discoveries"
Wikipedia

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Les Trois Jeunes Détectives - Série française (Hachette, Idéal-Bibliothèque/Bibliothèque Verte 1966-1993)

BIENVENUE !/WELCOME !

The Three Investigators 2.The Mystery of the Stuttering Parrot (1964)/Les Trois Jeunes Détectives 2.Le Perroquet qui bégayait (1967)